Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Les Jardins d’Amboise

LES JARDINS DU CHÂTEAU ROYAL D'AMBOISE

Le Château Royal est un grand livre d’Histoire dont le jardin en est l’un des chapitres majeurs. Plus qu’un lieu d’agrément, de confort et de détente, il est un réel support de narration historique.

Dès 2005, Les jardins ont fait l’objet d’une nouvelle création contemporaine : « Les Jardins d’Orient ». Ils ont été édifiés pour rendre hommage à un homme qui marqua l’histoire du Château Royal d’Amboise : l’Emir Abd El Kader (Prisonnier de 1848 à 1852). La visite de jardin s’organise autour de 25 pierres d'Alep, chacune gravée d’extrait du Coran et d’hymnes à la paix, invitant ainsi le visiteur à la méditation et au recueillement.

En 2017 : création du nouveau jardin de Naples. Le premier jardin dont l’existence est attestée au Château d’Amboise, fut réalisé par le napolitain Dom Pacello da Mercogliano dans les dernières années du XVe siècle. Situé dans le prolongement de la terrasse, il forme un ample tapis déroulé depuis le logis du roi et suspendu en surplomb du fleuve. C’est une véritable ode à la nature et à sa préservation que promet ce nouveau jardin. Comme dans les villas médicéennes, des pots de terre cuite viennent compartimenter les parterres rompant la platitude de la terrasse par des touches verticales et colorées. L’harmonie du brun rouge des pots, du vert des plantes, du bleu, du blanc et du jaune des fleurs en font un lieu à l’écart du monde, paisible et propice à la méditation. Le plaisir de la promenade et de l’émulation des cinq sens ont ainsi guidé la conception de ce jardin. Le Château a ainsi eu l’honneur de recevoir au printemps 2017 le label « Jardin remarquable », qui témoigne de la qualité de son jardin et des efforts faits pour sa présentation et l’accueil du public.

Dans une volonté d’aller encore plus loin dans ses pratiques vertueuses écoresponsables, le Château a récemment reçu la labellisation refuge pour la Ligue de Protection des Oiseaux (L.P.O.). Le Château envisage à terme la restitution du kiosque aux oiseaux originellement situé dans le jardin Dom Pacello. 

 

 

LES JARDINS DE CHÂTEAU GAILLARD

« LE PARADIS ROYAL OUBLIE » de DOM PACELLO

Un écrin royal de 15 hectares en plein cœur d’Amboise crée par le Maitre Jardiniste de François 1°
Le Domaine des Premiers Orangers en France

Un haut lieu magique de la Renaissance vient d’ouvrir au public après cinq années de restauration minutieuse par 50 entreprises et plus de 300 artisans du Val de Loire
Château Gaillard fut le lieu d’implantation des premiers jardins de la Renaissance en France et le théâtre de nombreuses créations par Dom Pacello de Mercogliano pour le Roi
« le plus célèbre jardinier de l’Europe » comme les premiers Orangers de France, la prune reine Claude, les caisses à orangers, les serres chaudes, la perspective axiale des jardins , les carrés brodés

L’épopée italienne

A son retour de la première campagne d’Italie en 1496, je jeune Roi Charles VIII, fils de LOUIS XI, accompagné de 10 000 chevaliers français est tombé amoureux de la beauté des villes et villas italiennes.
La Villa du Roi Ferdinand le catholique à Naples dénommée Poggio Reale l’envoute littéralement par ses jardins extraordinaires, ses fleurs exotiques et ses fruits ou ses jardins d’Orangers plantureux
Charles VIII y séjourne trois mois, engrange un butin de 30 tonnes d’art, de livres et de végétaux puis revient avec une escouade de 22 artistes italiens avec la ferme intention de recréer chez lui à Amboise ces premières émotions méditerranéennes. 

La création du Paradis terrestre

Dans ce joli vallon arrosé par l’amasse, sur le penchant sud du coteau au pied du plateau néolithique de l’oppidum de César, dans une anfractuosité de la roche de tuf, les maitres artisans trouvèrent un site idéal abrité des vents du nord et chaudement caressé par le soleil du midi pour servir d’écrin au rêve d’une création du « Paradis Royal terrestre »

« Il ne manque que Adam et Eve dans ce paradis merveilleux pour en faire un nouvel Eden » disait Charles VIII de Château Gaillard.


Dom Pacello « Le Maitre bien aimé de François 1° »

Le site de Château Gaillard, véritable laboratoire expérimental de Dom Pacello, écrin de son « Arte del verde » prend l’appellation de « Jardins du Roi » dès 1500.
Ces jardins merveilleux de Dom Pacello viennent d’être restaurés en 2015 et présentent un exemple insolite et unique du berceau de la première Renaissance et de la rencontre inédite entre les artistes italiens et français.

Dom Pacello invente, sculpte la végétation, crée les broderies en carrés rappelant les quatre fleuves du Paradis (l’eau, le lait, le miel, le vin) en petits houx, laurier, thym, romarins, sauge, lavande colorés par de la poudre d’ardoise, de la terre cuite pilée.
François 1° offrira Château Gaillard à son « cher et bien aimé Pacello » contre un bouquet de fleurs d’orangers annuel, rarissime don royal à un serviteur ...fut il génial !
Dom Pacello, après avoir servi trois Rois de France, meurt à Blois à 87 ans.

Le site de Château Gaillard :

. Les jardins du Roy de Dom Pacello
. La Limonaia-Orangerie Royale et ses 20 variétés d’agrumes
. La Foret en pleine ville et les sept sentiers du Paradis et les arbres multiséculaires
. Le château, sa façade sculptée, ses 12 grottes
. La collection unique de vitraux polychromes à la St Just et de médaillons enluminés
. Les expositions (Histoire des Orangers, Photos de la restauration des lieux) 

Carte interactive

Office de Tourisme

Restez connectés !

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Français
  • English