Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Spécialités régionales

La Touraine est une région riche en produits du terroir d’une très grande qualité. Du sucré au salé, de quoi satisfaire toutes les papilles...

 

LE FROMAGE DE CHEVRE

D’aspect cylindrique d’une quinzaine de centimètres sur environ 5 cm de diamètre, une couleur un peu grisâtre avec des tâches de moisissures blanches et bleutées et traversé dans toute sa longueur par une paille de seigle pour le consolidé, le fromage de chèvre est une spécialité tourangelle. Vous le trouverez plus particulièrement dans le petit village Sainte Maure de Touraine. Délicieux fromage de chèvre AOC (Appellation d’origine contrôlée)

 

LA RILLETTE ET LES RILLONS

La charcuterie est l'une des nombreuses fiertés tourangelles. En particulier la rillette et les rillons.

C’est au XVème siècle qu’est née la rillette, en Touraine. Il s’agit de viandes, le plus souvent du porc que l’on laisse cuire longtemps dans sa graisse. Ensuite, elle est écrasée à la main puis assaisonnée de sel et de poivre. Il existe différentes recettes locales dans lesquels les épices ou les aromates peuvent varier. Il arrive même que l’on y rajoute du vin.

 

A l’aspect d’un « pâté » filamenteux elle se déguste souvent sur des toasts. On la trouve en pot avec une fine couche de graisse sur le dessus ou à la coupe en charcuterie. Outre les rillettes de porcs, on trouve également des rillettes de canards, de lapins, d’oies ou même des rillettes de poisson comme le saumon.

Quant aux rillons, ce sont des dés de poitrines de porc entrelardés, rissolés et confits entiers dans leur graisse de cuisson.

 

L’ANDOUILLETTE

L’andouillette ressemble à une très grosse saucisse et est élaborée à partir du tube digestif du porc. Elle est en règle générale cuite, sauf à de très rares exceptions. Elle contient des aromates, des épices, des condiments, du vin ou de l’alcool dosé selon les recettes.

 

LE NOUGAT DE TOURS

Le Nougat de Tours ne doit pas être confondu avec son homonyme provençal. En effet, le nougat de Tours n’est pas une confiserie, mais un gâteau fait à base de pâte brisée garnie de compote ou de marmelade (pomme, poire, abricot), de fruits confits et d’amandes. Cette pâtisserie ancienne se conserve très bien et était souvent utilisé comme « gâteau de voyage ». Aujourd’hui, le nougat de Tours est remis à l’honneur depuis les années 90 et on peut le retrouver dans la plupart des boulangers pâtissiers d’Indre et Loire.

 

LES POIRES TAPEES

A la Renaissance, une nouvelle façon de conserver les poires s’est développée : la poire tapée. Dans les premières années du vingtième siècle, la production des poires tapées, dans toute la région de Tours, était très importante et réputée.

La Poire Tapée est une fabrication artisanale, qui consiste à la déshydratation longue et minutieuse de la poire. Elles sont d’abords ébouillantées puis épluchées. Puis elles sont cuites dans un four à pain qui aura chauffé trois jours et trois nuits pour que la brique soit bien chaude et que la chaleur se perde le moins vite possible. Au bout d’une semaine, on sort les poires pour les taper avec une « platissoire » dans le but d’évacuer tout l’air présent à l’intérieur. Pendant cette opération, le four est nettoyé et à nouveau réchauffé pour y remettre les poires.

On peut les manger de différentes façons : nature, certes, mais aussi réhydratées dans de l’eau et du vin. Elles peuvent être le fil conducteur de tout un repas.

 

LES FOUACES

La fouée est une petite boule de pain dont le nom et la recette varient selon les régions.

L’histoire de la fouée est liée à celle du pain.

 

Autrefois, une fois par semaine, tout le monde se retrouvait en famille près du feu pour la veillée fouées. En attendant que le four à pain soit assez chaud pour la cuisson, on préparait des fouées avec le reste de pâte à pain. Celles-ci étaient aussitôt mangées, garnies de rillettes et de mogettes.

 

GELINE DE TOURAINE

Reine des basses-cours d'autrefois, la géline de Touraine a failli disparaître au profit de l'élevage industriel de poulets.

Cette volaille à la chair blanche et très fine est de retour sur les marchés de Touraine.

Bientôt protégé par un label rouge, ce produit traditionnel confirme sa réputation de qualité

Carte interactive

Office de Tourisme

Restez connectés !

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Français
  • English
  • Italiano